jeudi 1 septembre 2011

Leftöver Crack + The Filaments @ London

Lundi 22 août 2011:
Anti-Vigilante + Chewing On Tinfoil + The Filaments + Leftöver Crack @ The Underworld Camden (Londres)
Merci à Virginia pour les vidéos et à Cristian pour m'avoir aidé à trouvé un toit pour la nuit.


En pleine tournée en Angleterre/Irlande avec mon orchestre (Foolish), nous n’avons pas réussi à trouver un concert pour aujourd’hui malgré nos efforts… J’ai noté un bon concert (Leftover Crack, The Filaments…) mais à Londres (soit bien 3H de Bristol où nous nous réveillons). Les autres ne sont pas très motivés pour y aller, dans un élan de folie je demande pour qu’ils me déposent à la gare et je prends donc le train direction la capitale avec juste mon petit baluchon… pendant que les autres resteront cruiser avec Kaden (qui nous a organisé le concert de la veille) et Chris (de Riot Ska Records, notre nouveau label…).
Arrivé à Londres, je marche pas mal, traverse un quartier populaire, un autre plutôt riche (hôtels, ambassades…), quelques parcs, aperçois Buckingham Palace, la magasin Hard Rock Café (impossible de rentrer dedans tellement qu’il y a de monde !) puis je prends le fameux « underground » direction le quartier de Camden ; je sais que le concert se passe par là…

Après une visite du sympathique quartier largement typé punk-rock (shops, piercing, tatoos…) je trouve le club en demandant à quelques personnes. Je tchatche un peu avec Michael vu qu’il a un bonnet Riot Ska (un pote à Chris) mais le perds dès que le 1er groupe commence : Anti-Vigilante mélange rythmes ska et punk-rock voir HxC (en U.K ils sont très friands de ça…). Ça me fait un peu penser à nos amis de Random Hand. L’instru est bonne mais j’accroche moyennement à la voix.
Entre le changement de plateau, il faut que j’essaie de trouver un lieu pour dormir quand même… j’ai repéré un mec qui a l’air aussi pommé que moi : Cristian est de Barcelone en fait, en road trip, passionné de punk-rock et me propose de me montrer son cheap hôtel après le concert, cool !
Chewing On Tinfoil mélange punk-rock et ska avec 2 belles voix, mais encore un peu trop mélo pour moi…

La salle est pleine désormais. Ça attaque vraiment fort dès que The Filaments débarquent ! J’adore ce groupe, ils avaient plus ou moins splitté en 2005, si un jour on m’aurais dit que je les verrais en live chez eux !
Dans une grosse énergie générale, on a le droit aux titres phares :« Punk unity », « Bastard Coppers », « Men of the law » etc. et à l’énorme « B.P.C » pour finir ! Ça manque un peu de trombone (le seul cuivre désormais) mais le son global reste bien bon. 30 minutes qui passent vraiment trop vite ! Excellent show malgré la sécu. pas très maligne avec un ou deux slameurs…





On se boit une pinte avec Cristian, j’achète un t-shirt à Talia qui aide à tenir le merch (roadie de The Infested lors de notre précédent tournée commune) et c’est au tour de Leftöver Crack, depuis le temps que je voulais les voir !
Ça commence avec « Homeo-apathy » où Stza arrive au milieu de la chanson avec cette fameuse putain de voix ! ça enchaîne direct avec « Life is Pain, Atheist Anthem, Gang Control » etc… bref, que des tubes de toute façon ! C’est blindé, on ne sent plus la clim' mais la transpi, pratiquement tous les titres sont repris par tout le monde. La folie ! Niveau prestation, ce n’est pas parfaitement carré, quelques loupés au niveau des grattes même, mais le tout reste largement très acceptable, Stza paraît même clean ! ;)
On a le droit à un bon mélange de leur discographie alternant bien entre titres punk-rock rageurs et titres plus crack-rock… et plusieurs rappels pour arriver à presque une heure de set dans une grosse ambiance ! Sans regret d’avoir fait tout ce périple !





Je suis Cristian dans cette espèce d’auberge de jeunesse tenue par des indiens. Le gazier dit que c’est chaud, mais m’accepte finalement après discussion (ouf !…), 20£ la nuit à Londres avec juste une autre personne dans ma chambre, ça va… On se boit une dernière pinte dans le quartier. Au matin je reprends le métro puis le train direction Birmingham, plutôt fier de moi, surtout pour quelqu’un de pas forcément très bilingue et parti les mains dans les poches.
J’adore quand un plan se déroule sans accroc !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire